Ethique, Ethique, Santé & Régalades

Copain comme cochon

cochon1

Après avoir rédigé un article sur la réalité des conditions d’élevage des animaux finissant dans nos assiettes, je vous propose ici de voir les choses sous un angle différent. J’aimerais vous présenter d’un peu plus près, un charmant [petit] être qui vaut bien plus qu’une tranche de jambon. J’ai nommé…. (roulements de tambours…) … Monsieur Cochon ! (Un tonnerre d’applaudissement pour lui s’il vous plait!)

Monsieur Cochon, qui est-il ? Est-il aussi sympathique et sensible que notre chien chéri ? Jusqu’à quel point est-il intelligent ? Du calme, du calme, je vais vous le présenter…

Fort comme un porc

Il y a environ 9000 ans, des sangliers ont été domestiqués dans plusieurs endroits du monde. Ils ont donné naissance aux sangliers domestiques, que nous surnommons communément « cochon » ou « porc ». (D’ailleurs, les sangliers et les cochons sont parfaitement interféconds!)

Sans s’étendre sur l’apparence, Monsieur Cochon a un physique plutôt avantageux. Il a 44 dents, 4 doigts à chaque patte, et un zizi en tire-bouchon. Il pèse en moyenne 150 kg, mais peut atteindre parfois les 300 kg, pour une taille moyenne d’un mètre de haut, et 90 à 180 cm de long. Côté régime, il tient à ce qu’il soit varié et équilibré, et se régale de feuilles, de tiges, de racines, de tubercules, de fruits, de fleurs, de graines, de champignons, d’œufs, d’escargots, de limaces… Et puis, c’est un sportif, faut pas croire. A la course, il se mesure facilement à Usain Bolt (environ 45km/h), et à la nage, il n’est pas pourri non plus. A ce propos, il existe une tribu de cochons sauvages sur une petite île des Bahamas, surnommée « Pig Island » en leur honneur, qui nagent et profitent de la plage. Son espérance de vie est d’environ 25 ans (en liberté, j’entends bien).

swimming_pigs_02

Monsieur Cochon a un odorat aussi développé que le chien. Il parvient à sentir une odeur à quelques centaines de mètres, lui permettant d’identifier un individu, en savoir son sexe, son statut reproductif voire même son statut social. Son ouïe est aussi très bien développée: Monsieur Cochon peut repérer la direction d’un son avec une marge d’erreur de seulement 5°, et entend même certains ultrasons. Quant à son acuité visuelle, c’est correct mais ne casse pas trois pattes à canard. Disons que, comme beaucoup de mammifères, il ne différencie pas bien les couleurs (il est surtout sensible au vert et au bleu).

Monsieur Cochon apprécie prendre des bains de boue pour se protéger des puces et du soleil, ce qui lui a littéralement sali sa réputation, et passe du coup pour un crado. Alors que pas tout ! Il est même plutôt propre ! Il aime la baignade et fait ses besoins dans des endroits déterminés, loin du coin dodo et du coin resto. Enfin, ça, c’est quand tout se passe bien pour lui; mais ce comportement lui est évidemment impossible dans un élevage lorsqu’il est confiné dans des espaces très réduits avec ses confrères dont le sol est grillagé pour ses besoins, juste à côté de la mangeoire.

esther-cochon-dans-sa-baignoire
Esther, une truie recueillie par Steve Jenkins et Derek Walter, un couple américain.

Un être intelligent…

Monsieur Cochon a une mémoire d’éléphant. Il use de son excellente mémoire spatiale pour se rappeler où poussent ces délicieux champignons qu’il a fouiné. Mais lorsqu’il les a tous mangés, il sait prendre en considération la vitesse de renouvellement des ressources et comprend bien qu’il est plus judicieux d’attendre un peu avant d’y retourner. Contrairement à sa vie en élevage où il se réfère à sa mangeoire dès que la faim pointe son nez. Monsieur Cochon a aussi une très bonne mémoire épisodique, c’est à dire celle des événements particuliers associés à un contexte émotionnel et spatio-temporel.(Kouwenberg et al., 2009)

« Il y a ainsi de bonnes preuves scientifiques prouvant que nous devons repenser l’opinion que nous avons des porcs. » Lori Marino, neuroscientifique.

Une étude scientifique de l’Université Emory d’Atlanta a révélé que les cochons sont à considérer comme des êtres vivants d’une grande intelligence. D’ailleurs, certains tests démontrent qu’ils ont un Quotient Intellectuel parfois supérieur à celui des chiens, et des chimpanzés. (Et des Humains aussi, non? Oh ça vaaa, j’arrête…).

Monsieur Cochon sait reconnaître des symboles, résoudre des problèmes, et même se reconnaître dans un miroir ce qui révèle une réelle conscience de soi. Monsieur Cochon est aussi très joueur, il apprécie parfois les jeux de ballons (Imfeld-Mueller et Hillmann, 2012)… et même certains jeux vidéo !

dog-pig-cover1

Mais Monsieur Cochon sait aussi faire preuve de stratégie, ou d’intelligence sociale, comme le raconte L214: « Une jeune truie se dirige vers une source de succulentes racines, quand elle croise la femelle dominante de son groupe, plus massive qu’elle et connue pour lui chiper régulièrement de la nourriture. Au lieu d’aller jusqu’à l’emplacement des racines et creuser (à portée visuelle de sa rivale), elle poursuit son chemin dans une autre direction. Plus tard, quand la rivale s’en est allée, elle revient chercher les racines. » Les éthologues appellent ce comportement « l’intelligence machiavélienne » quand elle consiste à tromper autrui. « Ce genre d’anecdotes ont été reproduites en laboratoire, dans des labyrinthes où de la nourriture est cachée aléatoirement chaque matin. Un cochon explore seul les lieux au préalable. Ce cochon informé de l’emplacement des cachettes développe des stratégies pour ne pas « vendre la mèche » au cochon rival qu’on fait déjeuner avec lui, et qui, au bout de plusieurs déjeuners, comprend que le cochon informé en sait plus que lui (ou du moins constate, sans savoir pourquoi, qu’il a plus de succès que lui), et tente de savoir où sont les cachettes en l’observant. Le cochon informé se met à chercher la nourriture quand le rival regarde ailleurs, ou quand ils sont séparés par un panneau opaque. Certains cochons informés révèlent même une cachette de nourriture peu intéressante et vont manger le contenu d’une autre cachette plus riche pendant que le rival est occupé. En compagnie d’un cochon ami (dont ils savent qu’il ne leur chipera pas de nourriture), les cochons informés ne mettent en œuvre aucune stratégie de dissimulation (Mendl & Nicol, 2009) ».

sourire

… Et sensible en plus !

Monsieur Cochon est un être social et sociable. Il se complaît à vivre en groupe. A l’état sauvage, il y a les truies et les petits de l’année d’un côté, et les verrats d’un autre, entre mecs quoi. Enfin sauf pendant la période de reproduction ! A ce moment là, Monsieur Cochon squatte volontiers chez les dames, et plus si affinités. Au sein des groupes de cochons, il y a une hiérarchie qui semble dépendre du poids. Entre eux, ils savent se reconnaître individuellement jusqu’à même pouvoir faire la distinction entre deux cochons qui ont un air de famille même s’ils ne se sont jamais vu auparavant (Špinka, 2009).

Les cochons communiquent beaucoup par l’ouïe et l’odorat. Ils ont d’ailleurs, une vingtaine de cris différents à leur répertoire. Les mâles en particulier, sécrètent des phéromones, qui peuvent parfois donner à leur chair une odeur déplaisante au goût des consommateurs. C’est pourquoi, dans les élevages, les mâles sont généralement castrés. (Et sans anesthésie évidemment).

L’altruisme et l’empathie de nos amis les chiens ne sont plus à prouver, mais Monsieur Cochon n’est pas en reste. Non seulement, il sait faire preuve d’empathie avec ses congénères, mais il n’est pas si rare de voir des comportements similaires envers d’autres espèces, et notamment envers l’Homme. (Il n’est même pas rancunier Monsieur Cochon…). C’est ainsi que nous pouvons entendre des anecdotes similaires à l’histoire de Lulu, un cochon « nain » vietnamien qui a su arrêter un automobiliste pour le ramener auprès d’une certaine Jo Ann victime d’une crise cardiaque en 1998, en Pennsylvanie.

830c292ed1234b74274018e163be6ee0
Lulu et Jo Ann

Bref, intelligent, sensible et empathique, Monsieur Cochon a tout pour lui. Alors, aux copines en quête de prince charmant, ouvrez l’œil, il est au rayon boucherie….

Pour aller plus loin:

Je vous encourage vivement les copains et les copines à visionner les vidéos suivantes afin de changer définitivement votre regard sur Monsieur Cochon et les autres, si ce n’est pas déjà fait :celle-cicelle-là,  celle-ci aussi,  et pourquoi pas celle-là. Ah, j’oubliais… et celle-ci, si le cœur vous en dit …

Pour rencontrer Madame Vache aussi sous un angle différent, je vous renvoie sur mon article: Amour (de) vache.

8769258-13864175

[Vive les cochons, et vive les cornichons ! ]

[Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, copains&copines! ]

Publicités

6 thoughts on “Copain comme cochon”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s