Vi(e)s d'expériences

Objectif Zéro Déchet en famille

greenerfamily-lefamille-e1441265764458

Les copains, les copines, c’est Noël avant l’heure! J’ai l’honneur de vous présenter la Greener Family, une petite famille dont la démarche passionnante pourrait en inspirer certains, et en encourager d’autres. Car, oui même avec des enfants, le mode de vie zéro déchet est accessible !

– Pouvez-vous présenter votre petite famille et votre démarche en quelques mots ?

« La Greener Family, c’est Greener Mummy par qui tout à commencé, Greener Daddy qui suit et les Greener Kids qui s’en amusent. Sinon « en vrai », nous sommes Carole et Julien, parents de Margaux et Nicolas âgés de 8 et 5 ans. Nous aimons à dire que notre démarche va du Zéro déchet à l’écofrugalité. » 

– Quand vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Quelles ont été vos premières motivations ? Quel à été votre déclic ?

« Notre démarche a débuté en Février 2015 lorsque nous venions d’emménager dans notre « chez nous » et que nos poubelles débordaient toutes les semaines d’un sac de 50 L. Carole a su mettre des mots sur ses sentiments, après avoir lu et vu Béa Johnson (« Zéro déchet, 100 astuces pour alléger sa vie » par Béa Johnson, édition les arènes, 2013) . Notre aventure vers le Zéro Déchet démarrait… »

– Par où avez-vous commencé ? Avez-vous procédé par étape ou de façon radicale ?

« Finalement, sans le savoir, Carole a débuté la démarche à la naissance de Margaux, il y a 8 ans ! Cela a commencé par remplacer les lingettes bébés par des lingettes réutilisables. En parallèle, elle s’en servait pour se démaquiller, tout le monde était gagnant. Lorsque nous avons mis des mots sur cette démarche et lu le livre de Béa Johnson, c’était plutôt l’hystérie à vouloir tout changer ! Finalement, on s’est attaqué à la cuisine en premier en procédant pas à pas. Un an après, le sac de 50 L sorti auparavant toutes les semaines n’était plus que sorti tous les mois. »

– Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrés ? Comment les avez-vous surmontées ? Quelles sont encore celles à dépasser ?

« La difficulté ? C’est le changement! Quand le quotidien est bien ancré, le changer peut paraître insurmontable; mais comme je le lisais récemment « quand on veut, on se donne les moyens, sinon on se trouve des excuses … » C’est tout à fait ça ! Du coup, petit à petit, on refuse un sac, on ramène son verre, sa paille … On fait la chasse au gaspillage et change de lieu d’achat, on s’organise différemment, et on finit par changer de mode de consommation pour devenir consom’acteur. »

logo_png_large

– Et les enfants, comment vivent-ils l’aventure ? Comment leur avez-vous expliqué ?

« On a la chance d’avoir des enfants jeunes. Du coup, ce que nous vivons comme « un changement » n’en est finalement pas un pour eux puisqu’ils n’ont « rien vécu » d’autre avant ^^ On leur explique les raisons de nos choix, ils se régalent de nos petits plats et deviennent presque plus rigoureux que nous en allant jusqu’ à ramasser les déchets qu’ils trouvent dans la rue!« 

– Cette démarche vers le zéro déchet prend-elle plus de temps ? Comment vous organisez-vous ?

« Notre mode de consommation a changé. Si nous vivions « comme avant » en y ajoutant des moments « zéro déchet » alors oui, les journées seraient trop courtes. Mais comme notre mode de consommation a changé dans son ensemble, ce n’est pas le cas; même au contraire, cela nous offre plus de temps à partager, les courses sont faites « sur notre chemin ». Ainsi, fini les heures passées dans un supermarché! »

– Cette démarche est-elle finalement économique ?

« Nous avons fait l’exercice sur la première année et notre poste « alimentation » a diminué de 20%! En réalité, il faut globaliser la démarche pour s’en rendre compte. Au début, nous faisions l’exercice de comparer produit par produit en hypermarché, puis dans des magasins bio de proximité… et ça change tout ! Du coup, acheter des produits frais, locaux, de saison, en vrac et faire la cuisine pour sa petite famille, voilà comment économiser. »

– Quelle a été votre plus grande (re)découverte ?

« Finalement, nous nous sommes rendus compte que cette démarche n’est faite que de gestes de bon sens. Par ailleurs, nous ne sommes pas seuls ! En réalité, bien au delà de la France, nous nous rendons compte que Béa Johnson est loin d’être la seule à promouvoir cette démarche. Nous pensons particulièrement à Laura Singer (Trash is for Tosser) ou le réseau Zero Waste Blogger Network que nous avons rejoint rapidement. »

– Quels seraient vos 3 conseils que tout le monde pourrait adopter sans aucune difficulté ?

« Le premier consiste à utiliser un sac cabas lors de ses achats en refusant systématiquement les sacs plastiques, peu importe si celui-ci se salit. Le deuxième consiste à boire de l’eau du robinet plutôt que dans des bouteilles. Enfin, utilisez une serviette en tissu lors de vos repas.Voilà 3 conseils assez simples mais qui ont déjà un gros impact sur la réduction de vos déchets. »

calendrierdelavent-e1482095136614

-Nous sommes à quelques jours de Noël, à quoi ressemblera votre réveillon zéro déchet ?

« Nous avons écrit un article à ce sujet :). Nous y racontons que notre réveillon reste traditionnel mais que nous l’agrémentons de touches DIY (Do It Yourself). Décoration, Calendrier de l’avent, Crèche, tout y passe 🙂 Cette année, nous recevons pour déjeuner, alors nous allons appliquer nos principes d’une cuisine faite maison avec des produits locaux. »

– Et pour les cadeaux ?

« Une partie des cadeaux ont été créés par Carole et tous seront emballés avec du tissu avec la méthode Furoshiki. Voilà comment nous sensibilisons notre entourage. »

– Pour finir, quelle est votre devise ?

« Notre devise est « faire mieux avec moins », ce qui décrit l’écofrugalité dans laquelle nous vivons dorénavant. »

furoshiki-cadeau-les-confettis
Furoshiki, l’art de l’emballage japonnais

Pour aller plus loin :

Les copains, les copines, je vous donne rendez-vous sur le blog de la Greener Family (ici) pour les suivre et ne rien louper de leurs aventures et précieux tuyaux vers un mode de vie zéro déchet ! Vous y trouverez (entre autres) leur article sur leur « Noël version Greener Family » ici, des astuces pour démarrer la même démarche par là, leurs lectures, leurs raisons, …

Et puis cet autre blog qui propose d’expliquer le concept des furoshiki, l’art de l’emballage japonnais dont le concept est écologique, peut être malgré lui : ici

[Merci à Carole et Julien pour cette interview… et pour la planète ! Je vous souhaite à tous, copains et copines, de très belles fêtes de fin d’années avec des paillettes (biodégradables) et de l’amour à revendre ^^]

Publicités

2 thoughts on “Objectif Zéro Déchet en famille”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s